Homeaux Sources de la Drôme
Vallée de la Roanne

portail‹ Pays Diois
 Retour

VOLVENT

Au parfum de miel et de lavande

Volvent, vient probablement du latin « volvere » (rouler), à cause du vent qui tourbillonne dans ce village de crête. La commune s’étend : au Nord, sur la partie Sud de la Servelle (1613 m), qui descend pas Combe Chaude, à l’Est par la montagne de Boutarinard (1570 m), très connue par tous ceux qui empruntent à pied ou à cheval le col de Volvent (1570 m), au centre sur la croupe qui lui sert d’assise, le village, et au Sud-ouest sur le massif dénommé  « Les Mairies » couvert par une forêt domaniale plantée de pins noirs qui comprend le quartier de Châteauvieux. La commune possède une superficie de 1673 ha. Le village est un village crête, avec les maisons alignées de part et d’autre d’une rue centrale, deux hameaux s’ajoutent à l’agglomération : Marafit et Rattier. D’autres lieux comme Basse Fontaine, les Barricades, la Paraet, les Barniers présentent de magnifiques fermes restaurées en résidences secondaires.

 

Au Moyen Age, temps des sites perchés, il y avait probablement un « castrum » sur le site de Châteauvieux.

 

Cependant et comme ailleurs, l’histoire connue, ne commence vraiment qu’au Moyen Age. Ce fief appartenait aux Artaud-Montauban. En 1270 Raymond de Montauban, seigneur de Volvent et de Montmaur accompagna Saint Louis à la dernière croisade et il y mourut. Balthazard, fut le seigneur vers 1505, Reynaud en 1540, il déclare posséder le château (situé au milieu du village) et son mandement, et aussi un moulin où les habitants sont obligés de moudre leur blé, et une montagne dont l’herbage rapporte 7 florins par an. Le 26 août 1699, le fief de Volvent, fut acheté à Joseph François De Grollée, Comte de Viriville par Henri Bernard de Poyols, famille anoblie en De Bernard, marié à demoiselle Marie Madeleine Boissevin des Garcins. Par testament passé par devant Maître Jean Brès, notaire à Chalancon, il institua pour héritier, noble François Joseph De Bernard (1702 – 1782), son fils unique, marié à Dame Catherine Gueymard à son tour il testa par devant Maître Giry, notaire à Saint Nazaire le Désert, en faveur de Jean François de Bernard (1730 – 1808) son fils ainé marié à demoiselle Françoise Emilie d’André Blanc.

 

Mais la Révolution mettra en fuite les propriétaires, à l’automne 1792 le Château fut envahi et pillé. Les meubles restant seront déposés dans l’église pour y être vendus.

 

Aujourd’hui, les restes du Château se réduisent à une tour quadrangulaire occupée par la mairie.

 

L’église mérite qu’on s’y attarde. Dès 1080 il est fait mention de l’  « Ecclesia de Volvento » , puis en 1158, rattachée à celle de Chalancon, elle devint prieuré de l’ordre de Saint Augustin dépendant de la puissante abbaye de Saint Ruf située à Valence. Elle était consacrée à Notre Dame de l’Olme. Une visite épiscopale de 1644 la décrit en ruines. Car la religion réformée arrivée d’Aucelon s’est implantée à Volvent. En 1845 l’édifice s’écroule et sous l’impulsion du Curé Claude Bérard, elle sera reconstruite et agrandie aux dimensions actuelles mais récemment elle menaçait ruines de nouveau. La nouvelle municipalité, consciente de la conservation de son patrimoine, sous l’impulsion de son Maire Charly Brès décide en 2003 de sa restauration complète. Ce fut une très grosse opération pour une commune aussi petite. Pour renforcer l’effort communal, une Association locale permit de réunir les fonds nécessaires. Sa restauration se fit entre 2003 et 2006. Son inauguration eut lieu le 20 octobre 2006 en présence de toutes les autorités politiques et religieuses. Son nom est maintenant Notre Dame de la Nativité ; elle mérite une visite.

 

Le temple est par contre abandonné. Volvent fut d’abord relié à La Motte par la route terminée en 1880, puis à Saint-Nazaire en 1899. Volvent fut célèbre pour son miel. Le nom Volvent est aussi donné à un ruisseau, appelé communément « Le Lavoir » qui a sa source sur une limite avec Chalancon. Il sépare ensuite les communes de Volvent et Saint-Nazaire et prend le nom de Brette sur la Commune du même nom. Et nous n’oublierons pas la lavande qui a sa fête chaque année…

Informations générales

Parking, sanitaires, point d'eau au Col de Vache, téléphone.
Altitude :
860 m
Nombre d'habitants :
43
Superficie :
1673 Ha
Mairie :
Tél. 04 75 27 50 78
Office de Tourisme de la Vallée de la Roanne :
Tél./Fax 04 75 27 53 10

Sports et Loisirs

Randonnées pédestres
Randonnées VTT
Fête de la lavande le premier samedi d'août