Homeaux Sources de la Drôme
Vallée de la Roanne

portail‹ Pays Diois
 Retour

GUMIANE

A l’ombre du Mont Angèle

La commune de Gumiane s’étend entre la rivière Roanne et le Mont Angèle, elle est drainée par le début de la Roanne dont la source est très précisément à Arnayon sur les pentes de Mont Agnèle. Elle se situe en un point d’accès à 3 bassins versant :  le bassin du Roubion vers Bouvières, le bassin de la Roanne vers Saint-Nazaire le Désert, le bassin de l’Oule vers Arnayon.

 

Elle est dominée, voir encaissée par l’anticlinal de calcaire tithonique du mont Angèle qui culmine au Merlu a 1606 m, et qui vers le Sud, redescend en pente modérée vers l’Eygues. Ce massif a été éventré par l’érosion et domine de 800 m le territoire de Gumiane, son versant Nord visible de très loin barre le Sud du pays, froid et humide, longtemps enneigé l’hiver. En plus de la Roanne, il est très riche en sources. A ses pieds se développent les « marnes bleues » particulièrement visibles sur la route d’Arnayon, relief confus de croupes et de bad-lands.


On parle ici de Haute-Gumiane et de Basse-Gumiane, la Basse-Gumiane où se trouve le cimetière, était anciennement le lieu de vie de la communauté, il y avait une église aujourd’hui disparue dédiées aux Saints Pierre et Paul, puis à Notre Dame, elle était rattachée à l’abbaye bénédictine de Villeperdrix. Puis comme le protestantisme avait gagné la commune, l’église tomba en ruines.

 

Ce territoire fut de tous temps, un lieu de passage et a donc livré des vestiges anciens, tuiles romaines, une monnaie de l’Empereur romain Gordien près de la haute Gumiane, une tombe en lauzes et poterie médiévale au cimetière.

 

Le fief dépendait à l’origine des Comtes du Diois et des Isoard d’Aix. Au 14ème siècle, il appartint successivement aux princes d’Orange et à la famille des Baux. Il fut lié au 16ème siècle, aux fiefs de Montanègue et Paris, et passa donc aux Brotin, puis aux Eurre puis au Verdeilhan des Fourniel et Moreton Chabrillan. A partir de 1821 la commune dut soutenir un long procès contre la famille Moreton Chabrillan qui revendiquait la propriété exclusive de la Forêt d’Angèle. En 1830 la commune se vit attribuer les 2/5 de la dite forêt.

 Au 19ème siècle, les habitants investissent la Haute-Gumiane, on y construit la Mairie et l’église actuelle, entre 1844 et 1878. Cette église était desservie par le curé de Saint-Nazaire, elle a conservé intégralement son décor d’origine. Et puis bien sûr en face de l’église, un café !

 

Les randonneurs peuvent avoir des problèmes sur Angèle avec les gardiens de troupeaux.

 

 

Informations générales

Parking, point d'eau, téléphone.

Altitude :
793 m
Nombre d'habitants :
35
Superficie :
992 Ha
Mairie :
Tél. 04 75 27 26 59
Office de Tourisme de la Vallée de la Roanne :
Tél./Fax 04 75 27 53 10
   

 

Sports et loisirs

Randonnées pédestres.